Cancer du sein

Le cancer du sein est la croissance non contrôlée des cellules du sein. Il survient par suite de changements ou de mutations anormales des gènes chargés de réguler la croissance des cellules et de les maintenir en bonne santé.

Normalement, les cellules de notre organisme se remplacent par un processus de croissance cellulaire ordonné : les nouvelles cellules saines remplacent les anciennes qui meurent. Mais au fil du temps, des mutations peuvent « activer » certains gènes et en « désactiver » d’autres au sein d’une cellule. Cette cellule modifiée gagne la capacité de continuer à se diviser sans ordre ni contrôle, ce qui multiplie les cellules similaires et forme une tumeur.
Une tumeur peut être bénigne (sans danger pour la santé) ou maligne (susceptible de devenir dangereuse). Les tumeurs bénignes ne sont pas considérées comme cancéreuses.
Les tumeurs malignes sont cancéreuses. A défaut de contrôle, les cellules malignes peuvent finir par se répandre au-delà de la tumeur initiale dans d’autres parties du corps.

Le cancer du sein est la forme la plus courante de cancer chez les femmes.

  • Manger équilibré.
  • Maintenir un poids sain.
  • Ne pas fumer.
  • Limiter la consommation d’alcool.
  • Faire de l’exercice régulier.

40% de tous les cas de cancer du sein diagnostiqués sont détectés par les femmes qui découvrent une masse tumorale, ce qui explique pourquoi l’autopalpation régulière est si importante.

Comment faire une autopalpation du sein?

01.Sous la douche

Avec la pulpe des doigts, palpez votre sein en faisant des mouvements circulaires allant de la partie extérieure du sein vers le centre. Palpez l’ensemble du sein et des aisselles. Effectuez une autopalpation du sein chaque mois pour voir s’il y a des grosseurs, un épaississement des tissus ou des nodules. Prenez note de tous les changements et allez consulter votre médecin pour un examen.

02.Devant un miroir

Effectuez une inspection visuelle de vos seins, les bras le long du corps. Ensuite, levez les bras au-dessus de la tête. Recherchez tout changement de contour, tout renflement ou capitonnage de la peau (« peau d’orange »), ou toute altération du mamelon. Placez ensuite les mains fermement sur les hanches afin de tendre les muscles de la poitrine. Peu importe si les seins n’ont pas la même taille, en fait c’est rarement le cas, mais recherchez des changements tels qu’une peau capitonnée ou plissée.

03.En position allongée

Lorsque vous êtes allongée, les tissus du sein s’étendent de manière égale sur la paroi thoracique. Placez un oreiller sous l’épaule droite et mettez le bras droit derrière la tête. Avec la main gauche, déplacez la pulpe des doigts autour de votre sein droit par de petits mouvements circulaires en appliquant une pression légère mais ferme, couvrant toute la zone du sein et des aisselles. Pincez les mamelons et vérifiez s’il y a un écoulement ou une grosseur. Répétez ces étapes du côté gauche.